Sefi-Intrafor : experts en fondations (silos)

Retour

21|11 BPNL : nuits blanches sur le périph lyonnais

En 1999, la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc a fait évoluer les réglementations en matière de sécurité, imposant notamment des issues de secours supplémentaires. Dans ce cadre, la Métropole du Grand Lyon a engagé de lourds travaux dans les tunnels du boulevard périphérique nord. Sefi-Intrafor et Franki interviennent sur le projet.

BPNL - intertubes

Quatre des intertubes à réaliser étant sous nappe, il était nécessaire de réaliser un traitement du terrain par injections avant de percer les tunnels. Sefi-Intrafor, en groupement avec Soletanche Bachy, a travaillé dans les galeries à air frais (avec 2 foreuses à gabarit réduit qu’il a fallu démonter pour descendre sous la route et les acheminer sur quelques kilomètres), et aussi dans les tunnels (avec 2 foreuses et leurs ateliers sur porte-char).

BPNL

Les forages se font sous sas en roto-percussion, à 10 m de profondeur. Il a également fallu aménager 3 centrales d’injection sur des semi-remorques. Une des difficultés du chantier est la fermeture des tunnels pour les travaux, de nuit. Chaque soir, à 21 h, un convoi minuté part de la base pour gagner les postes, et la route est rendue à 5 h. Il faut donc amener et replier le matériel tous les jours.

BPNL

Depuis février et jusqu’à fin septembre, jusqu’à 60 personnes ont été mobilisées.

En extérieur, Franki est intervenu d’avril à juillet pour réaliser un mur de soutènement pour la future station de ventilation : une paroi clouée définitive de 15 m de hauteur avec 1100 m² de béton projeté, et 3 200 ml de clous allant jusqu’à 14 m ont été réalisés.

Découvrez le projet en détail dans le numéro de novembre de Solscope Mag / page 70.

Client : Razel-Bec / Satelec

BPNL : nuits blanches sur le périphérique lyonnais