Sefi-Intrafor : experts en fondations (silos)

Retour

11|06 Ligne 15 / T2B : Premiers panneaux pour la gare de Champigny Centre

Le chantier du T2B de la Ligne 15 Sud du Grand Paris Express a démarré ! Sefi-Intrafor intervient pour la réalisation en paroi moulée de la gare Champigny Centre, de la gare Saint Maur Créteil et de plusieurs puits. C’est à Champigny-sur-Marne que les premiers forages ont débuté en mars. Un beau défi pour les équipes Sefi-Intrafor, avec notamment la réalisation de parois moulées de 40 à 70 mètres de profondeur et des épaisseurs de 1,50 à 1,80 mètre.

Ligne15_vue-centrale_7G8C4518

Cette nouvelle ligne de métro qui couvrira à terme 33 kilomètres d’Est en Ouest entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs comprend 16 nouvelles gares. Sa mise en service est prévue pour 2024. En avril 2017, la Société du Grand Paris attribuait au Groupement Eiffage / Razel-Bec le contrat pour la réalisation du lot T2B de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express.

Le lot T2B concerne 7 kilomètres de tracé pour relier les gares de Bry-Villiers-Champigny et de Créteil l’Échat, dans le Val-de-Marne, avec le creusement d’un tunnel bi-voies de 7,2 kilomètres, la construction de sept ouvrages annexes inter-gares et d’un ouvrage annexe pour la connexion future avec la ligne 15 Est, ainsi que la réalisation de trois gares (Bry-Villiers-Champigny, Champigny Centre et Saint-Maur Créteil) : des travaux qui nécessiteront l’utilisation de deux tunneliers et mobiliseront jusqu’à 800 personnes !

Pour Sefi-Intrafor, les travaux du T2B concernent donc 2 gares (Champigny Centre et Saint-Maur Créteil) et 4 ouvrages annexes en paroi moulée de 1,5 à 1,80 mètre d’épaisseur pour 40 à 70 mètres de profondeur, des injections d’étanchement (rameaux et bouchons du tunnelier), ainsi que du jet grouting (bouchons).

La principale complexité de l’ouvrage CHC est qu’il est constitué de « trois boîtes » : l’une pour la Ligne 15 Sud (« boîte rouge »), l’autre pour la Ligne 15 Est (« boîte orange ») et une intermédiaire entre les deux.

Ligne15_mini-cutter_7G8C4316

Depuis quelques semaines, les forages ont commencé sur la moitié sud de la boîte rouge. Cette dernière, située entièrement sur l’avenue Roger Salengro, axe majeur de la ville, implique un phasage des travaux en deux temps pour que la circulation routière ne soit pas coupée. Une fois cette moitié de boîte exécutée, il s’agira de réaliser une paroi berlinoise provisoire côté nord, afin que Razel-Bec puisse effectuer le terrassement puis la dalle de couverture de cette moitié sud, pour ensuite basculer la circulation dessus, et que le chantier prenne la partie nord de la boîte rouge.

Pendant cette partie génie civil, qui devrait durer 6 mois, les équipes Sefi-Intrafor amorceront la boîte orange, au nord de l’emprise globale du chantier, avec la partie avant-gare pour permettre le dévoiement des réseaux de ce côté. Dès que la circulation aura basculé au sud, nos équipes reviendront sur la partie nord de la boîte rouge pour la finaliser. Et elles pourront ensuite finaliser la boîte orange et la boîte intermédiaire.

Ligne15_CHC_vue-generale

Autre problématique du site : l’emprise réduite du chantier ! Avec une moitié de voie libérée, les engins se croisent difficilement. La foreuse HS 8130, la grue de manutention de 160 tonnes et le mini-cutter jouent des chenilles pour forer et équiper les panneaux. Sans oublier les camions qui vont et viennent jusqu’à la fosse étanche (située dans l’emprise de la boîte intermédiaire) pour le stockage des déblais, qui sont ensuite acheminés dans un centre d’analyse et de traitement.

Côté technique, les panneaux de paroi moulée sont réalisés en monopasse de 2,80 mètres à des profondeurs de 40 ou 61 mètres : les passes les plus profondes servent à reprendre le poids propre de la gare. Ce sont jusqu’à 90 toupies de béton qui peuvent circuler par jour, puisque les plus gros panneaux peuvent faire jusqu’à 600 m3 et prendre 19 heures pour bétonner...

Du côté des injections, les différentes phases sont en cours. Pour les ouvrages annexes, le premier, le puits 1102, a démarré à Créteil et les autres suivront entre cet été et l’automne. Enfin, pour la gare Saint-Maur-Créteil, les équipes sont en pleine préparation, et les forages de la paroi moulée de 70 mètres de profondeur (avec des joints waterstop de 56 mètres) devraient commencer en septembre.

 

Maître d’ouvrage : Société du Grand Paris

Maître d’oeuvre : SYSTRA

Groupement : Eiffage / Razel-Bec

Sous-traitants fondations spéciales : Sefi-Intrafor, Eiffage Fondations, Icop