Injection

Expertise

Les injections permettent de consolider des terrains décomprimés et/ou de réaliser des étanchéités, grâce à un forage puis une injection de coulis par passes.

La technique de l’injection est utilisée pour l’amélioration des sols dans différents cas :

  • comblement des cavités naturelles (karsts, vides de dissolution…)
  • comblement de cavités artificielles (carrières souterraines notamment)
  • re-compactage du sol décomprimé par une cause accidentelle (fuite d’eau, fouille proche…)
  • remplissage des fissures du sol afin de s’opposer à la circulation de l’eau (voile parafouille sous un barrage, voile étanche autour d’une fouille ou d’un puits…)
  • imprégnation des sables et graviers à l’aide d’un produit liquide qui, après injection, se rigidifie
  • réhabilitation d’ouvrages souterrains ou d’ouvrages d’art à l’aide de petits forages et d’injection de coulis à faible débit, qui colmate les fissures et redonne de la solidité à l’ouvrage (injection de collage-régénération).
Injections solides ou liquides
Les coulis injectés remplissent les vides du sol, les fissures d’une roche, les vides de dissolution (on parle alors d’imprégnation d’injection des fissures, de remplissage), et/ou pénétrer avec déplacement du terrain par refoulement ou fracturation (on parle alors d’injection de compactage ou injection solide, et d’injection par claquages).
L’injection peut également être « solide » en agissant sur le principe du compactage statique horizontal du sol, avec l’injection de mortier sous pression pour obtenir une colonne qui densifie le terrain.
Les coulis d'injection
Les coulis d’injection peuvent être :
- des liquides: leur pouvoir de pénétration est lié principalement à l’évolution de leur viscosité. Avec le temps, ils sont employés pour l’imprégnation des formations granulaires.
- des suspensions: outre la viscosité, ces coulis ont également de la rigidité ou cohésion qui limitera leur rayon d’action. La taille des grains de la suspension limite également la dimension des vides ou pores.
- des mortiers: ces coulis présentent une rigidité importante et sont utilisés en remplissage de cavités et de vides, ou en injection avec déplacement: injection solide ou de compensation.
Pilotage de l'injection
L’injection est pilotée par un système informatisé. Les pressions, débits et quantités passées par pompes sont enregistrés en temps réel. Le système informatique asservit les presses en stoppant l'injection lorsqu’un critère d’arrêt est rencontré: pression limite ou volume maximum.

Les types d'injections

Les différents types d'injections :

  • L’injection de traitement : elle permet de consolider des terrains décomprimés et/ou de réaliser des étanchéités, grâce à un forage puis une injection par passes.
  • L’injection de collage-régénération : elle concerne la réhabilitation d’ouvrages souterrains ou d’ouvrages d’art à l’aide de petits forages et d’injection de coulis à faible débit, qui colmate les fissures et redonne de la solidité à l’ouvrage.
  • L’injection solide : elle agit sur le principe du compactage statique horizontal du sol. Du mortier est injecté sous pression dans un forage par passes, qui permettent d’obtenir une colonne qui densifie le terrain.
  • La congélation : ce procédé particulier permet d’étancher et de consolider les terrains non injectables, en transformant dans une zone déterminée l’eau de la nappe en glace par circulation d’azote liquide.
Vous avez un projet similaire ?
Une question ? Contactez-nous !